Description

En savoir plus

Bella est une jeune femme ramenée à la vie par le brillant et peu orthodoxe Dr Godwin Baxter. Sous sa protection, elle a soif d’apprendre. Avide de découvrir le monde dont elle ignore tout, elle s'enfuit avec Duncan Wedderburn, un avocat habile et débauché, et embarque pour une odyssée étourdissante à travers les continents. Imperméable aux préjugés de son époque, Bella est résolue à ne rien céder sur les principes d’égalité et de libération.

Détails du produit

Réalisateur Yorgos Lanthimos
Acteur Emma Stone, Willem Dafoe, Mark Ruffalo, Ramy Youssef, Vicki Pepperdine, Hanna Schygulla, Jerrod Carmichael, Margaret Qualley, Kathryn Hunter, Suzy Bemba, Christopher Abbott
Label 20th Century Studios
 
Genre Drame
Comédie
Romantisme
Contenu DVD
Âge recommandé à partir de 16 ans
Date de parution 15.05.2024
Audio Français (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital 5.1), Allemand (Dolby Digital 5.1), Italien (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres Français, Anglais (pour sourds et malentendants), Allemand, Italien, Espagnol , Néerlandais, Suédois, Norvégien, Danois, Finlandais
Durée 136 Minutes
Format écran 16/9, 1.66:1
Année de production 2023
Titre original Poor Things
Code régional 2
 

Acteurs & équipe tournage

Commentaires des clients

  • Meisterwerk

    Écrit le 10. mai 2024 par Sundance Kid.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Ein visuelles und inhaltliches Meisterwerk. Brilliant gespielt und umgesetzt. An alle konservativen Heteromänner (über 40. Bitte fühlt euch nicht allzu sehr angegriffen. Ihr seid die Mehrheit und müsst nichts befürchten - ausser, dass ihr euch betreffend eurer persönlichen Weiterentwicklung ev. selbst im Wege steht. Diese Filme verkörpern den Zeitgeist und die neue Normalität. Get over it. Passt euch an oder schaut weiterhin Clint Eastwood oder Monty Python.

  • Film bleibt schlecht.

    Écrit le 30. avril 2024 par ywnm.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Ach so ja, darf man nicht sagen. OK sagen wir "Kino für niemals erwachsen werden wollende". Gut ich fasse es nochmals ohne Verfluchungen zusammen. Ich habe nichts gegen homosexuelles Kino. Leider hat man den Eindruck in Hollywood arbeiten -nur- gleichgeschlechtlich liebende Menschen. Denn offenbar sind sie mit Frauenthemen schlicht überfordert und halten Frauen für unfähig, an der Gesellschaft teilzunehmen. Seit Dekaden herrscht ein frauenfeindliches Bild vor, dieses funktioniert offensichtlich als -Idealisierung-. Tote Frauen werden in Filmen auf den Müll geworfen. Marylin Monroe zu erwähnen? Weibliche Dialoge werden explizit am Thema vorbei geschrieben um Frauen dumm darzustellen (z.b. Star Wars). Es liegt nicht im Interesse des amerikanischen Kinos, den Ist-Zustand aufzuzeigen, es liegt im Interesse des amerikanischen Kinos den Ist-Zustand zu zementieren. Damit schafft man eine nicht zu durchbrechende Unendlichkeisschlaufe. Es ist mir unbegreiflich wie Mann noch für das amerikanische Kino arbeiten kann wenn Mann weiss dass es ein europäisches Kino gibt, welches Filme für -Erwachsene- produziert. Damit meine ich unter anderem Willem Dafoe und fügte an: Wie tragisch ist dass denn !?. - Ich kann es auch gleich beantworten: Sehr tragisch. MfG, hochachtungsvollst. :-)

  • Pechschwarz!

    Écrit le 22. avril 2024 par Manfred.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Eine rundum gelungene, pechschwarze Fantasy-Komödie - bzw. Groteske. Der Film entführt den Zuschauer in eine schaurig schöne Welt des fiktionalisierten viktorianischen Englands. Poetisch, herbe und immer wieder in wunderschönen, staunenswerten Bildern erzählt der Film eine durch und durch sehenswerte, mitunter auch verstörende Geschichte.

    Meine Empfehlung gilt jedoch mit dieser Einschränkung: Poor Things ist nichts für “Kinder“ welche sonst nur Marvel-Kost und Superhelden gewohnt sind!

  • Encore une fois : Nul, Raté & Mauvais !!!

    Écrit le 06. avril 2024 par Bibo.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Dès le début du film, j'ai su que j’allais m’ennuyer pendant plus de deux heures.
    Et pourtant, je me suis sacrifié, une fois de plus. Pour vous et pour mon malheur, mais aussi pour le bien de l’humanité !

    Quant le long-métrage a débuté, je me suis demandé si c’était du Lars Von Trier.
    J’ai arrêté le film au bout d’un moment pour voir qui était le réalisateur.
    Oh ! Quelle surprise !
    Et voilà que ce film est fait par quelqu’un que je déteste autant que j’exècre Gaspar Noé, par exemple. Comme par hasard !
    Ahhhh !
    Ce bon vieux Yorgos…
    Je vais avoir un malin plaisir à descendre ce film qui s’est pourtant choppé quatre récompenses, mais bon… ça, c’est plus un truc qui surprend. C’est comme la Palme d’Or ! Pour moi, elle signifie automatiquement "mauvais film". Et ce film a gagné en tout cas quatre prix. Il y a juste le prix des costumes qui était mérité.

    Yorgos Lanthimos n’a pas une vison très nette de la réalité. Ce monsieur a dit : «Je ne sais pas comment faire un film simple.» Il est complètement à côté de ses pompes. La vérité est justement plus simple : Yorgos est juste incapable de faire un film ! Pourquoi se mentir lamentablement ?

    En 2023, il fait son grand retour en salles avec cette comédie gothique ultra perverse «Pauvres Créatures» adaptée d'un roman d'Alasdair Gray. Roman que, du coup, je ne vais absolument pas lire ! Pourquoi perdre autant de temps dans une vie si courte ?

    La scène de danse est géniale… mais… en même temps, les scènes de danse dans les plus mauvais films sont souvent les meilleures scènes.

    Ce film est Soft Porn (Softcore pornography ou softcore porn)

    Explication : La pornographie softcore ou porno softcore est une photographie, un film ou un art commercial qui a une composante pornographique ou éroti que, mais qui est moins sexuellement graphique et intrusif que la pornographie hardcore, définie par un manque de pénétration sexuelle visuelle.
    Il contient généralement des acteurs nus ou semi-nus impliqués dans des scènes d’amour et est destiné à être sexuellement excitant et esthétiquement beau. La distinction entre la pornographie softcore et la photographie ou l’art érotique, comme les pin-ups Vargas, est en grande partie un sujet de débat.

    La pornographie softcore peut inclure une activité sexuelle entre deux personnes ou la masturbation. Il ne contient pas de représentations explicites de pénétration sexuelle, de cunnilingus, de fellation, de doigté, de branlette ou d’éjaculation. Les représentations d’érections du pén is peuvent ne pas être autorisées, bien que les attitudes à cet égard changent constamment.

    Voilà pour les infos.
    Repassons au film insupportable, à vomir, au message plus que douteux. Un des pires film que j'aie jamais visionné ! Bon… avec le grand Yorgos, c’est pas difficile.

    Vu les réactions du public, assez "positives", des rires en réaction à des horreurs, je suis en droit de me poser la question «Est-ce moi qui suis anormal?»
    Qu’est-il arrivé à l’excellente Emma Stone ? Le pire, c’est qu’elle va remettre le couvert avec ce réalisateur. Soit elle veut changer de public et se faire détester de ses fans actuels, soit elle veut montrer qu’elle peut vraiment tout faire et dépasser toutes les limites, sans exception. Mais ce qui paraît le plus probable, c’est qu’elle voulait absolument ajouter actrice de porno à son palmarès.
    En même temps, tout est fait pour que la mise en scène soit tape à l'œil et que le jeu de cet actrice principale lui permette de gagner tous les prix d'interprétation de l'année.

    Tout ceci ne change rien au fait qu’elle reste une des meilleurs actrices au monde, très difficile à égaler. Mais je m’inquiète un peu pour son avenir.

    Quant à William Dafoe, ça va : cette fois, on ne voit pas son pénis. Peut-être parce qu’on le connaît un peu trop bien, surtout grâce à Lars Van Trier, justement. Cet acteur exceptionnel est aussi capable de tout jouer et n’a aucune limite. Mais c’est dommage de le retrouver régulièrement dans d’aussi mauvais films.

  • Suite et fin de ma critique !!!

    Écrit le 06. avril 2024 par Bibo.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Est-il vrai que ce film est «Tout public» ???
    Alors qu’il est malaisant, glauque, dérangeant, long, très très long et la moitié du film n’est que sexuel. Il y a presque plus de sexe que de dialogue… et même les dialogues sont dignes d’un film pornographique. Si c’était le but, alors c’est très réussi. Mais laissez les enfants tranquilles ! Ne les emmenez pas voir ce maudit film !!!

    Justement, la scène où le père fait l’éducation sexuelle de ses enfant atteint le sommet du pathétique. Vu par les Monty Python, c’était vraiment drôle dans «Le Sens de la Vie», mais ici…
    Bref !

    Et Mark Ruffalo, franchement ?
    Qui a cet accent-là en anglais ?
    Bon, il l’a probablement fait exprès, mais c’est même pas sûr.
    Et lui, qu’a-t-il voulu prouver ? Qu’il n’était pas qu’un acteur pour enfant et qu’il n’était pas que Hulk ? Encore la peur de finir chez Marvel et de ne plus pouvoir en ressortir ?
    Il est détestable à souhait dans ce rôle, mais s’en sort bien, malgré tout.

    J’ai apprécié cette critique que j’ai trouvé : «On a l'impression que les gars d'Hollywood doivent actuellement s'occuper de sujets qui ne les intéressent pas vraiment. C'est dommage. Tournez donc que des films gays : problème résolu.»

    À bientôt, les amis !

  • "Made In Heaven"

    Écrit le 04. avril 2024 par ywnm.
    Ce commentaire concerne une autre version.

    Man kriegt den Eindruck die Hollywood-Dudes müssen sich zur Zeit mit Themen befassen die sie nicht wirklich interessieren. Schade. Dreht doch einfach nur Gay-movies: Problem gelöst.

Afficher tous les avis

Écris un commentaire

Super ou nul ? Donne ton propre avis.

Pour les messages à CeDe.de, veuillez utiliser le formulaire de contact.

Il faut impérativement remplir les champs de saisie marqués d'une *.

En soumettant ce formulaire, tu acceptes notre déclaration de protection des données.